Accueil > Actualités > Nouveau Réseau de Proximité : mépris et passage en force

Nouveau Réseau de Proximité : mépris et passage en force

publié le vendredi 23 octobre 2020

Non contente de maintenir en totalité son projet de restructuration 2021-2023, la DDFiP du Cantal continue de le faire dans le mépris des personnels et de leurs représentants.

Nous rappelons que depuis son annonce, les agents de la DDFiP se sont massivement mobilisés contre ce projet mortifère pour le Service Public, soutenus par les élus locaux (délibérations de plusieurs conseils municipaux, délibération du conseil départemental) et la population (pétition signée par plusieurs milliers de personnes, participation massive aux réunions publiques organisées par les OS).

Ces restructurations vont bouleverser le quotidien de dizaines de collègues et de nos concitoyens et se solder par la fermeture de nombreux services.

Sous couvert d’amélioration du Service Public et des conditions de travail des agents, la direction entend mener cette réforme tambour battant sans tenir compte des avis des agents et de leurs représentants. Pour preuve, les agents du CFP de Mauriac dont la direction veut déménager les bureaux au mépris des collègues et des prescriptions sanitaires actuelles.

Cerise sur le gâteau, cette réforme est finalisée durant la crise sanitaire qui a permis de démontrer l’efficacité du réseau actuel et l’engagement sans faille de l’ensemble agents.

La CGT Finances Publiques du Cantal continue de dénoncer tant sur la forme que sur le fond ces restructurations.