Accueil > Actualités > Prime COVID

Prime COVID

publié le vendredi 29 mai 2020

La prime exceptionnelle instaurée par le décret n°2020 570 du 14 mai 2020 relatif au versement d’une prime exceptionnelle à certains agents civils et militaires de la fonction publique de l’Etat et de la fonction publique territoriale soumis à des sujétions exceptionnelles pour assurer la continuité des services publics dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire déclaré pour faire face à l’épidémie de covid-19, devrait être versée sur la paie de juillet aux agents :

- considérés comme particulièrement mobilisés pendant l’état d’urgence sanitaire afin de tenir compte d’un surcroît de travail significatif durant cette période ;

- pour lesquels l’exercice des fonctions a, en raison de sujétions exceptionnelles auxquelles ils ont été soumis pour assurer la continuité de fonctionnement de service, conduit à un surcroît significatif de travail en présentiel ou en télétravail ou assimilé ;

A la DGFiP cette prime serait de 330 ou 1 000 €, la DG entend limiter son bénéfice à 30 % des effectifs maximum.

La CGT Finances Publiques revendique avant tout l’augmentation du point d’indice pour compenser la perte de pouvoir d’achat subie depuis des années et s’oppose à la rémunération dite « au mérite » (mais surtout à la tête du client) avec la mise en place du RIFSEEP.

Elle estime que l’engagement est présent chez tous les agents mais que c’est la crise qui a déterminé les possibilités de transformer cet engagement de façon concrète ou non. Au vu de l’engagement des agents et de leur conscience professionnelle constante et non uniquement pendant cette crise, si prime il y a elle devrait être attribuée à toutes et tous.

La CGT Finances Publiques du Cantal demande à la Direction locale que cette prime soit versée à l’ensemble des agents.

Compte tenu des efforts consentis et des risques pris il serait inconcevable que les agents mobilisés dans le cadre des PCA pendant la période du confinement ne bénéficient pas du plus haut niveau de la prime (1000€).

Au-delà de la prime COVID nous réaffirmons qu’il est urgent de revaloriser le point d’indice, seule façon durable de reconnaître notre engagement.

La CGT Finances Publiques du Cantal s’inscrira dans toutes les mobilisations nécessaires pour obtenir satisfaction.